Pop and Films « Thank you … » de Noel Alejandro : la beauté du sexe gay et son mystère

« Thank you … » de Noel Alejandro : la beauté du sexe gay et son mystère

By  | 

Si on a pu tiquer sur le fait que ses deux dernières productions, Roomies et Bad Medicine étaient sans capote, le talent du réalisateur porno gay indépendant Noel Alejandro n’a jamais cessé de nous étonner et de nous stimuler. Alors que les pionniers de la Nouvelle Vague Porno Gay qu’étaient Travis Mathews ou , à sa façon bien à lui, Bruce LaBruce, semblent avoir pris leurs distances avec le x, Alejandro s’impose comme le plus grand espoir du porn gay indépendant d’aujourd’hui. Personne ne filme le sexe mieux que lui à l’heure actuelle ! 

thank_you_noel_alejandro_02

thank_you_noel_alejandro_03

thank_you_noel_alejandro_04

« Thank you… » est son nouveau film, d’une durée d’un peu plus de 20 minutes, tourné à Berlin avec deux modèles jusqu’alors inconnus des pornophiles : Vince et Damian Mauro. C’est la façon de filmer, très artistique, de Noel Alejandro qui les a convaincus de participer à cette production qui semble donner vie aux pages de fanzines gays hipsters. Quand on voit pour la première fois à l’écran les deux garçons, on ne tremble pas nécessairement face à leur beauté. Ils ne sont pas des porn stars, des canons de beauté formatés. L’un est un hipster à la moustache taillée et l’autre un allemand blond comme on en croise par dizaines dans les rues de Berlin. Touche authentique pour un film qui va faire exploser le désir. L’image est sublime, la façon de filmer les visages et les corps fait presque passer Cockyboys pour du porn amateur. Le charme des deux modèles se révèle, ils nous excitent, leur alchimie est palpable à chaque seconde.

thank_you_noel_alejandro_01

thank_you_noel_alejandro_05

Avec un travail remarquable sur le son, « Thank you… » nous donne l’impression d’être dans le lit avec Vince et Damian Mauro et de ressentir le vertige du plaisir. Le bruit des bouches, la sensualité des gestes, la tendresse et la ferveur : ça déborde d’érotisme, c’est super excitant et jamais vulgaire. Le sexe gay retrouve alors toute sa beauté à l’écran, son naturel. Bref, ça donne envie de faire l’amour tout simplement. Cerise sur le gâteau : retour du préservatif (yipee !). 

thank_you_noel_alejandro_06

L’atmosphère torride et toute particulière qui émane de l’ensemble est sans aucun doute liée au fait que Noel Alejandro, tout en douceur, nous fait redécouvrir les sensations, la force de la langueur, des caresses, des frottements, des bruits de l’amour. La musique de Logical Disorder apporte une touche mystérieuse, en accord avec une fin énigmatique.

On peut dire « merci » à Noel Alejandro pour cette pépite et le soutenir en louant « Thank you… » en VOD sur son site.

Leave a comment